Un programme d'intervention en cas de crise exploite les médias sociaux pour réduire le risque de suicide

Un programme d'intervention en cas de crise exploite les médias sociaux pour réduire le risque de suicide

Un programme basé dans l'Oregon qui surveille l'utilisation des médias sociaux pourrait avoir contribué à dissuader plus de 150 tentatives de suicide chez les jeunes au cours de ses cinq années d'activité, rapporte une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue. Services psychiatriques.

Le personnel de Lines for Life, une organisation à but non lucratif qui gère des services de soutien en cas de crise de santé mentale, et des chercheurs de l'Oregon Health & Science University ont collaboré pour documenter étroitement les interventions du programme Safe Social Spaces, lancé en 2019 par Lines for Life.

L'auteur principal de l'étude a déclaré que c'était un exemple de rencontre avec des gens là où ils se trouvent.

„L'engagement communautaire est essentiel”, a déclaré Alan Teo, MD, MS, professeur agrégé de psychiatrie à l'École de médecine de l'OHSU. « Les systèmes de santé attendent souvent que les patients viennent à la clinique ou à l'hôpital, mais si vous attendez simplement que les patients viennent à vous, de nombreuses personnes dans le besoin manqueront à leur vue.

Quel que soit leur rôle dans la crise de santé mentale affectant les jeunes, suggère la nouvelle étude, les médias sociaux peuvent être utilisés comme un outil unique pour détecter les messages inquiétants destinés à ceux qui y prêtent attention.

Dans ce cas, le personnel formé du programme d'intervention Safe Social Spaces a contacté plus de 3 000 jeunes qui ont ouvertement partagé leur expérience de problèmes émotionnels sur les réseaux sociaux. Le programme estime que, grâce à un dialogue solidaire, 163 cas d'automutilation, pouvant inclure des tentatives de suicide, ont été évités jusqu'à présent.

Teo a reconnu l’ironie d’utiliser les médias sociaux pour obtenir des résultats positifs en matière de santé mentale.

„Les expériences sur les réseaux sociaux peuvent être stressantes, mais ce que j'aime dans ce programme, c'est qu'il illustre une manière d'utiliser les forums en ligne à bon escient”, a déclaré Teo. „Ce n'est évidemment pas aussi noir et blanc que de dire que les médias sociaux sont mauvais ou que le temps passé devant un écran est mauvais. Nous savons que les jeunes y passent du temps et, comme pour toutes les technologies, l'important est de savoir comment vous les utilisez.”