Pourquoi vous ne bénéficiez peut-être pas des bienfaits que vous attendiez de la pleine conscience

Pourquoi vous ne bénéficiez peut-être pas des bienfaits que vous attendiez de la pleine conscience

Vous avez probablement vu le mot pleine conscience partout ces jours-ci, des journaux aux magazines en passant par les réseaux sociaux.

La pleine conscience est parfois présentée comme une panacée pour la santé mentale, et des études suggèrent que les thérapies basées sur la pleine conscience soutiennent la santé mentale. Vos amis ou votre famille vous ont peut-être même dit que la pleine conscience avait changé leur vie.

Mais si vous avez essayé la pleine conscience et que vous avez l’impression que cela ne fonctionne pas pour vous, nos recherches en psychologie du développement pourraient expliquer pourquoi.

Dans notre récente étude, nous avons constaté qu’être très attentif n’est peut-être pas bénéfique pour tout le monde. Au contraire, certains aspects de la pleine conscience peuvent être plus importants que d’autres à certains âges, affectant différemment la santé mentale et le bien-être.

Différents aspects de la pleine conscience ?

La pleine conscience peut être décrite comme une conscience du moment présent avec une attitude d’acceptation et de non-jugement. Lorsque vous pensez à la pleine conscience, vous pouvez la considérer comme une capacité générale. Mais certains chercheurs pensent que la pleine conscience comprend cinq aspects :

  • Agir avec conscience : se comporter avec attention au présent.
  • Observer : prêter attention aux expériences telles que les pensées, les émotions et les sensations.
  • Décrire : être capable d'étiqueter vos expériences avec des mots.
  • Non-jugement : ne pas critiquer vos pensées et vos émotions intérieures.
  • Non-réactivité : permettre à vos pensées et à vos émotions d'aller et venir librement sans y réagir automatiquement.

La recherche en psychologie a montré que certains de ces aspects de la pleine conscience pourraient favoriser plus que d’autres la santé mentale et le bien-être. Mais quelles combinaisons d’aspects de la pleine conscience sont bénéfiques, et votre âge joue-t-il un rôle ?

Aspects de la pleine conscience tout au long de la vie

Dans notre recherche, nous avons étudié les aspects de la pleine conscience et la santé mentale auprès de 1 600 personnes âgées de 14 à 90 ans. Nous avons constaté que les personnes âgées étaient plus susceptibles d’agir avec conscience (plutôt que sur pilote automatique) et de ne pas se juger. Nous avons également constaté que ces aspects de pleine conscience coïncidaient avec une meilleure santé mentale.

D’un autre côté, les jeunes ont tendance à être doués pour observer ce qui se passe autour d’eux, mais pas aussi doués pour d’autres aspects de la pleine conscience. Ce modèle de pleine conscience était lié à une moins bonne santé mentale.

La recherche en psychologie du développement peut expliquer la découverte selon laquelle les personnes âgées et les plus jeunes vivent différemment la pleine conscience. Les personnes plus âgées savent mieux savourer le moment présent, peut-être parce qu’elles reconnaissent qu’il leur reste peu de temps pour profiter pleinement de leur vie.

Pendant ce temps, les jeunes accordent la priorité à l’acceptation et à l’approbation sociales. Ils peuvent avoir l’impression que les autres pensent toujours à eux, jugeant leur apparence et leurs actions. En conséquence, les jeunes prêtent une attention particulière aux messages sociaux et suivent les normes sociales. Cette concentration sur l’observation extérieure laisse peu de place au type de pleine conscience qui pourrait soutenir la santé mentale.

Devriez-vous changer la façon dont vous développez vos compétences de pleine conscience ?

Compte tenu des résultats de nos recherches, nous suggérons que chaque personne pourrait bénéficier d’une pratique de pleine conscience plus personnalisée. Si vous avez l'impression de fonctionner en pilote automatique et que vous souhaitez développer l'auto-compassion, la thérapie d'acceptation et d'engagement peut vous aider à agir avec conscience et sans jugement.

En ce qui concerne l’âge, les personnes plus jeunes pourraient bénéficier d’un travail sur leur non-jugement pour favoriser leur bien-être. Si les jeunes ont tendance à se comparer aux autres (peut-être en raison d’une observation approfondie), ils pourraient gagner à s’ancrer dans le présent et à s’accepter sans jugement.

Bien que nos recherches suggèrent que les personnes âgées ont tendance à ne pas porter de jugement et à agir avec conscience, cela n’est peut-être pas vrai pour tout le monde. Les personnes âgées peuvent toujours s’engager dans des pratiques de pleine conscience qui peuvent renforcer ces aspects. Par exemple, continuer à vous sensibiliser grâce à la marche consciente pourrait encore améliorer votre bien-être.

Si vous êtes curieux de connaître votre niveau de pleine conscience – et en particulier quels aspects pourraient vous être bénéfiques – ce quiz administre le questionnaire de pleine conscience à cinq facettes pour fournir un profil personnalisé des aspects de la pleine conscience. Dans la recherche en psychologie, le questionnaire à cinq facettes sur la pleine conscience s'est avéré être une mesure valide et fiable des cinq aspects de la pleine conscience. Il est important de noter que les quiz ne doivent pas être utilisés pour remplacer les conseils d'experts en psychologie. Cependant, celui-ci peut vous donner une bonne idée de la façon dont vous vivez la pleine conscience.

Malgré son omniprésence, la pleine conscience généralisée n’est peut-être pas un outil de santé mentale polyvalent. Nos recherches montrent plutôt à quel point les différentes composantes de la pleine conscience pourraient être particulièrement importantes. Votre âge pourrait également affecter les bénéfices que vous tirez des pratiques de pleine conscience. Connaître votre profil de pleine conscience pourrait être une prochaine étape importante pour améliorer plus efficacement votre bien-être et votre santé mentale.