Maltraitance envers les enfants liée à un comportement d'extériorisation et d'intériorisation

Maltraitance envers les enfants liée à un comportement d'extériorisation et d'intériorisation

La maltraitance des enfants est associée à une augmentation des comportements d'extériorisation et d'intériorisation, selon une étude publiée en ligne le 14 mai dans Pédiatrie.

Anneke E. Olson, de l'Université d'État de Pennsylvanie à University Park, et ses collègues ont examiné les associations entre l'exposition à la maltraitance et les problèmes de comportement des enfants dans une étude de cohorte prospective à plusieurs vagues. Au total, 1 354 enfants ont été inscrits vers l'âge de 4 ans et suivis tout au long de l'enfance et de l'adolescence. Sept vagues de collecte de données ont été réalisées, chaque vague se déroulant à deux ans d'intervalle.

Les chercheurs ont découvert que l'exposition à la maltraitance prédisait l'augmentation des comportements d'extériorisation à 8, 12 et 16 ans (b = 1,06, 1,09 et 1,67, respectivement), tout comme l'augmentation des comportements d'intériorisation à 6, 12 et 14 ans. (b = 0,66, 1,25 et 1,92, respectivement). À l'âge de 12 ans, l'augmentation des comportements d'extériorisation prédisait une future exposition à la maltraitance (rapport de cotes, 1,02 ; niveau de confiance de 95 %, 1,00 à 1,05).

„Les résultats suggèrent que l'exposition à la maltraitance des enfants pendant l'enfance et l'adolescence entraîne une augmentation ultérieure des comportements d'extériorisation et d'intériorisation”, écrivent les auteurs. „Nos résultats suggèrent également que, lors de la transition vers l'adolescence, des niveaux élevés de comportements d'extériorisation peuvent exposer les enfants à un risque de maltraitance future.”

Copyright © 2024 JournéeSanté. Tous droits réservés.