Les saveurs de notre passé peuvent réveiller des souvenirs, déclencher des douleurs ou améliorer notre bien-être. Comment accepter la nostalgie culinaire

Les saveurs de notre passé peuvent réveiller des souvenirs, déclencher des douleurs ou améliorer notre bien-être. Comment accepter la nostalgie culinaire

Avez-vous déjà essayé de raviver de bons souvenirs en mangeant ou en buvant quelque chose d’unique à cette époque et à ce lieu ?

Il peut s'agir d'une Pina Colada qui vous rappelle des vacances sur une île ? Ou d'un bol de pho fumant comme celui que vous avez mangé au Vietnam ? Peut-être que manger un plat préféré vous rappelle un être cher disparu, comme le pudding aux dattes collant que Nanna préparait ?

Si c’est le cas, vous avez fait appel à la nostalgie évoquée par la nourriture.

En tant que chercheurs, nous étudions comment manger et boire certaines choses de votre passé peuvent être importantes pour votre humeur et votre santé mentale.

Désir doux-amer

Nommée pour la première fois en 1688 par un étudiant en médecine suisse, Johannes Hoffer, la nostalgie est une nostalgie douce-amère et sentimentale du passé. Elle est vécue universellement dans différentes cultures et à différents âges, de l'enfance à la vieillesse.

Mais la nostalgie ne concerne pas uniquement les souvenirs positifs ou heureux : nous pouvons également ressentir de la nostalgie pour des moments tristes et malheureux de notre vie.

À court et à long terme, la nostalgie peut avoir un impact positif sur notre santé en améliorant l’humeur et le bien-être, en favorisant les liens sociaux et en augmentant la qualité de vie. Elle peut également déclencher des sentiments de solitude ou d’inutilité.

Nous pouvons utiliser la nostalgie pour inverser une humeur négative ou améliorer notre sens de soi, notre sens de la vie et notre positivité.

Des recherches suggèrent que la nostalgie altère l’activité des régions du cerveau associées au traitement des récompenses, les mêmes zones impliquées lorsque nous recherchons et recevons des choses que nous aimons. Cela pourrait expliquer les sentiments positifs qu’elle peut apporter.

La nostalgie peut également accroître les sentiments de solitude et de tristesse, en particulier si les souvenirs mettent en évidence une insatisfaction, un deuil, une perte ou des sentiments nostalgiques du passé. Cela est probablement dû à l’activation de zones cérébrales telles que l’amygdale, responsable du traitement des émotions, et le cortex préfrontal qui nous aide à intégrer les sentiments et les souvenirs et à réguler les émotions.

Comment y retourner

Il existe plusieurs façons de déclencher ou d’exploiter la nostalgie.

Les conversations avec des membres de la famille et des amis qui ont partagé des expériences, des objets uniques comme des photos et des odeurs peuvent nous transporter dans des temps ou des lieux anciens. Il en va de même pour une chanson préférée ou une ancienne émission de télévision, des retrouvailles avec d'anciens camarades de classe, voire des publications sur les réseaux sociaux et des anniversaires.

Ce que nous mangeons et buvons peut déclencher une nostalgie liée à la nourriture. Par exemple, lorsque nous pensons à quelque chose comme un « aliment réconfortant », il y a probablement des éléments de nostalgie en jeu.

Les aliments que vous trouviez réconfortants lorsque vous étiez enfant peuvent évoquer des souvenirs de l'amour et de l'affection que vous portiez à vos proches. La forme de ces aliments et les histoires que nous racontons à leur sujet ont peut-être été transmises de génération en génération.

La nostalgie provoquée par la nourriture peut être très puissante car elle fait appel à plusieurs sens : le goût, l’odorat, la texture, la vue et l’ouïe. L’odorat est étroitement lié au système limbique du cerveau responsable des émotions et de la mémoire, ce qui rend les souvenirs liés à la nourriture particulièrement vifs et chargés d’émotions.

Mais la nostalgie provoquée par la nourriture peut également faire naître des souvenirs négatifs, comme celui d’avoir été obligé de manger un légume que vous détestiez étant enfant, ou un aliment consommé lors d’un moment triste comme l’enterrement d’un être cher. Comprendre pourquoi ces aliments évoquent des souvenirs négatifs pourrait nous aider à traiter et à surmonter certaines de nos aversions alimentaires d’adultes. Considérer ces aliments sous un jour positif peut nous aider à recadrer le souvenir qui leur est associé.

Ce que les gens nous ont dit sur la nourriture et la nostalgie

Nous avons récemment interrogé huit Australiens sur leurs expériences de nostalgie alimentaire et sur l’influence de cette nostalgie sur leur humeur. Nous voulions savoir s’ils ressentaient de la nostalgie alimentaire et, si oui, quels aliments déclenchaient chez eux des souvenirs et des sentiments agréables et désagréables.

Ils ont indiqué qu'ils pouvaient utiliser des aliments liés à des moments de leur passé pour manipuler et influencer leur humeur. Les aliments courants qu'ils ont décrits comme particulièrement déclencheurs de nostalgie étaient les repas faits maison, les aliments du camp scolaire, les aliments culturels et ethniques, les favoris de l'enfance, les aliments réconfortants, les friandises et collations spéciales qu'ils avaient le droit de manger lorsqu'ils étaient enfants, et les aliments de vacances ou de célébration. Un participant a commenté : « Je suppose qu'une partie de cette nostalgie est peut-être due à la nourriture que les gens mangent. […] Les qualités curatives de la nourriture sur le bien-être mental. Je pense que la nourriture nous guérit.

Une autre personne a expliqué : « Je me sens vraiment heureuse et je suppose que j'ai de la chance d'avoir ce genre d'aliments vers lesquels je peux me tourner, et ils évoquent ces souvenirs, et j'aime le sentiment de nostalgie et de réminiscence et les choses qui me rappellent les bons moments. »

Comprendre la nostalgie provoquée par la nourriture est précieux car cela nous permet de comprendre comment nos expériences sensorielles et nos émotions s’entremêlent avec nos souvenirs et notre identité. Bien que nous en sachions beaucoup sur la façon dont la nourriture déclenche des souvenirs nostalgiques, il reste encore beaucoup à apprendre sur les zones cérébrales spécifiques impliquées et sur les différences de nostalgie provoquée par la nourriture dans différentes cultures.

À l’avenir, nous pourrons peut-être utiliser la science derrière la nostalgie évoquée par la nourriture pour aider les personnes atteintes de démence à puiser dans des souvenirs perdus ou, dans le cadre d’une thérapie psychologique, pour aider les gens à recadrer des expériences négatives.

Alors, si vous vous sentez un peu déprimé et que vous souhaitez améliorer votre humeur, pensez à vous tourner vers l'un de vos plats réconfortants préférés qui vous rappellent votre maison, vos proches ou des vacances d'il y a longtemps. Vous replonger dans ces moments-là pourrait vous aider à changer les choses.